Bienvenue et Merci à tous...

ACCUEIL           English Version         Contact

Il y a actuellement  12  personne(s) sur Cyclisme Féminin, le Blog de Gwéna.

FLASH INFO

Audrey CORDON leader de la CDF. Pauline FP leader de la CDM UCI classement JEUNES. E. Armitstead leader de la CDM UCI

Tour de Bretagne Féminin

Recherche sur le Blog de Gwéna

MES COUPS de COEUR

photo

Gwéna avec
Marianne VOS 
(à Plouay 2012)
championne olymique
championne du monde
vainqueur de la CDM

 

medaille2012.jpgUne prestigieuse
distinction:
Médaille de bronze
Jeunesse et Sports
n° 124-1Le N°124 Mars-Avril 2014

ABONNEMENT 2014

Le Diaporama Anniversaire 10ans !

gwena2.jpgUne prestigieuse
récompense

juillet2013-2058.jpg14 juillet 2013
Tour de Bretagne
avec Audrey CORDON

MES ACCREDITATIONS PRESSE

accred_plouay_2013.jpg acred_Plumelec_2013.jpg
accreditation tbfi2011

acred_cholet_2013.jpg

 

 
Accreditation-RouteFrance2010.jpg carte_presse.jpg

En voici quelques unes ... Plouay, TBFI, chpts France...

Suivre ce blog par RSS

  • Flux RSS des articles
Vendredi 17 décembre 2010 5 17 /12 /Déc /2010 07:00

Partira ou partira pas ? Réponse en début d'année prochaine...

crbst 4

Rien d'officiel pour l'instant mais il semble bien que les jours sont comptés pour la prochaine édition du Tour de l'Aude féminin au printemps prochain. Du côté du conseil général de l'Aude, un proche du cabinet du président affirme ; « Ce n'est pas confirmé pour l'instant » mais on reconnaît du bout des lèvres qu'une commission a été créée et qu'elle va se pencher très sérieusement sur le devenir de l'épreuve cycliste et donnera dès le début de l'année sa décision. « Il ne s'agit aucunement d'une question financière mais il faut reconnaître qu'Anne-Marie Thomas, l'organisatrice, a de plus en plus de difficultés à monter cette épreuve sportive », confie-t-on encore au cabinet du président du conseil général.

Contacté à son tour, le vice-président du conseil général, André Viola indique ; « Je crois savoir que le conseil d'administration du tour de l'Aude a pris sa décision d'arrêter l'épreuve et qu'il le fera savoir prochainement lors de l'assemblée générale de l'association qui gère cette épreuve cycliste. Nous attendons la remontée officielle de cette information », et d'ajouter, « C'est une manifestation importante, avec une logistique très lourde, qui fonctionnait comme une véritable entreprise, je sais que l'organisatrice Anne-MarieThomas avait énormément de travail pour mettre en place cette course cycliste ». « On ne peut rien dire pour l'instant », confie Anne-Marie Thomas. « Nous avons des difficultés comme tout le monde. Quant à l'UCI (l'Union cycliste internationale) et la Fédération, il faudrait savoir ce qu'ils veulent nous encourager ? » s'interroge-t-elle . « Nous n'avons plus les moyens financiers pour répondre aux exigences des instances nationales et internationales. Cela fait dix ans qu'on aurait dû arrêter », conclut-elle précisant qu'une conférence de presse se tiendra, après la réunion du bureau et de l'assemblée générale. C'est sans aucun doute l'aspect financier qui met un point final à cette aventure sportive comme d'autres épreuves cyclistes bientôt en péril, l'Étoile de Bességes, le tour de Poitou Charentes… De plus, les tarifs-horaires des motards de la gendarmerie qui escortent et sécurisent les courses ont été multipliés par six passant de 2,40 € à 12 €. « En 2010, nous avons payé la somme de 7 000 € ce service, elle serait de 70 000 € en 2011, vous croyez que c'est possible », lance Anne-Marie Thomas. Après 25 années d'existence le tour de l'Aude fait une dernière échappée.

Créé en 1985, par Jean Thomas, le Tour de l'Aude féminin ne sera pas sur la ligne de départ en 2011 pour des raisons logistiques plus qu'économiques selon le conseil général. Anne-Marie Thomas est indissociable du Tour de l'Aude féminin. Depuis 1987, elle suit et s'investit à fond dans l'épreuve cycliste. Mais c'est en 1998, après le décès de son père, Jean Tomas, qu'elle prend véritablement les commandes du Tour de l'Aude. À la question pourquoi le Tour de l'Aude féminin après 25 années d'existence n'a jamais réellement connu un engouement sportif dans les différents médias de l'Hexagone, tout juste un entrefilet dans l'Équipe, la réponse d'Anne-Marie Thomas est aussi simple que cinglante : « Parce que c'est un sport féminin ». Si le Tour de l'Aude féminin est resté pendant de si longues années une épreuve quasi confidentielle en France, les médias étrangers ont par contre relayé, chaque année, les résultats des différentes étapes. Il faut reconnaître que le peloton des jeunes filles était composé de l'élite mondiale du cycliste féminin. Une épreuve unique donc mais qui n'a pas su ou pas pu, non plus jouer, la carte « publicitaire » et de vitrine du département. Lire la suite dans la Dépêche.

Par Gwéna - Publié dans : News
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés